Cordtuch (Equateur)

Le tourisme communautaire en Equateur

Peu de pays peuvent se targuer de posséder autant de richesses naturelles et culturelles que l'Équateur. Ses quatre atouts majeurs - le littoral, la sierra, l'Amazonie et les îles Galápagos - constituent quatre écosystèmes abritant une infinie biodiversité. Par ailleurs, la population est composée à 25 % de communautés indigènes aux traditions ancestrales, dont l’affirmation identitaire permet à l'Équateur d’être un pionnier dans le développement du tourisme communautaire. Le caractère transversal et multiplicateur du tourisme en fait sans aucun doute un élément fondamental de la stratégie nationale de développement du pays, en générant des investissements, un accroissement du PIB et des emplois décents pour les membres des communautés locales. D’ailleurs, le Plan Nacional para el Buen Vivir  2013-2017 considère le
tourisme communautaire comme un axe transversal de 'économie populaire et solidaire.

Cordtuch: l’organisation de tourisme communautaire de la province de Chimborazo

La Corporación para el Desarrollo del Turismo Comunitario de Chimborazo (Cordtuch) réunit 11 initiatives de tourisme communautaire réparties dans cinq cantons du territoire de la province de Chimborazo. Cette province compte des sites/curiosités d’un grand intérêt touristique  comme la Reserva de Producción de Fauna Chimborazo, le Parque Nacional Sangay et el Tren (Empresa Nacional de Ferrocarriles del Estado). Cordtuch vise à la fois les visiteurs (nationaux et internationaux) de réserves naturelles protégées, les amateurs de chemin de fer ainsi que les personnes intéressées par le tourisme communautaire. Mais Cordtuch a du pain sur la planche, car une étude sur la demande non satisfaite dans la Province précise que l’organisation ne capte qu'environ 0,95 % du tourisme provincial.

Les initiatives des membres de Cordtuch dynamisent l’économie locale et génèrent des emplois à travers la préservation du savoir ancestral et du patrimoine culturel du peuple Kichwa Puruwa permettant le développement de relations d'interculturalité avec les touristes en visite dans ces régions. Elles contribuent par ailleurs à la conscientisation et à la protection des ressources naturelles, en tant que moyen d'assurer à la population le droit de vivre dans un environ-nement sain et équilibré. 

Ces initiatives ont permis le développement d’activités complémentaires telles que des ateliers d'artisanat, des centres de transformation de plantes médicinales, des projets de gestion de camélidés andins, des pépinières, un musée culturel, des fermes agroécologiques, ou encore des projets de reboisement privilégiant des plantes natives, la conservation du páramo – le biotope d’altitude – et des microbassins versants.

Afin de renforcer les activités de Cordtuch, un bras commercial et technique a été créé pour commercialiser les services touristiques offerts par ses membres : l’Operadora de Turismo Comunitario Puruha Razurku.

Le projet soutenu par le Trade for Development Centre vise à améliorer l’offre touristique communautaire

Le projet financé par le Trade for Development Centre a pour ambition de consolider les petites entreprises de tourisme communautaire.

Il apporte son appui à travers (1) l'amélioration des capacités de gestion en général, (2) le développement de l'offre touristique sur les marchés locaux, régionaux ou internationaux, en mettant en œuvre des systèmes d'amélioration et de contrôle qualité basés sur des certifications du tourisme durable, et (3) la participation à des foires commerciales en vue d'y présenter l'offre touristique communautaire.

Dans les réalisations concrètes et tangibles, notons les éléments suivants :

  • La production d’un livre de contes andins en collaboration avec la Faculté des Ressources Naturelles de l’Université de Rio Bamba. (cours d’éco-tourisme). Chaque communauté a pu choisir un conte qui a été  illustré par un dessin en aquarelle. Les étudiants de l’université ont participé aux soirées de contes dans les communautés pour faire revivre les histoires oubliées et les transcrire. Il s’agit donc non seulement d’une valorisation d’un héritage culturel, mais aussi d’un échange intergénérationnel intra- et extra-communautaire.
  • La réalisation d’un manuel de signalétique pour l’ensemble des 11 communautés en vue d’apporter un appui aux besoins de signalisation dans les centres communautaires. L’objectif est de fournir une information touristique, d’orientation, d’explications écologiques et culturelles, voire de prévention de risques éventuels, Le manuel définit précisément les standards et normes techniques pour les écritures, les logos et la construction des panneaux signalétiques. Ce manuel a été partagé avec les autorités du pays, en vue d’une utilisation nationale. Les discussions sont en cours.

www.cordtuch.org.ec